Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

 

 dōjō-kun est un terme des arts martiaux japonais signifiant littéralement « règles du dōjō ». Ces règles sont généralement affichées à l'entrée de la salle d'entrainement ou sur la façade du dōjō et souligne les comportements à respecter ou à éviter.

Le dōjō-kun JKA établit 5 grands principes à respecter par tout vrai karatéka.

Ces principes ont été rédigés par les fondateurs de la JKA, inspirés par les 20 kun (préceptes) de Maître Gichin FUNAKOSHI ainsi que par Kanga SAKUGAWA.

 

dōjō-kun ou l’enseignement fondamental pour suivre la Voie

Contexte éthique à la pratique du Karaté Shōtōkan

1

Chercher la perfection

du caractère

Hitotsu !

Jinkaku kansei ni tsutomuru koto

Avoir pour but d’atteindre un esprit « parfait ».

Dans la vie, la pratique du karatedo doit permettre de former un « Homme » accompli, épanoui, socialement éduqué, capable de contribuer positivement à un mode de vie actif, solidaire et respectueux.

C’est au dōjō , par une pratique rigoureuse et continue du karatedo, tout au long de la vie, que cette personnalité aboutie se façonne.

Sur un plan philosophique, il est possible en suivant la voie (do) du karate, au travers d’efforts soutenus et constants, de faire montre d’une attitude honorable et d’une maîtrise de soi.

* Dans le Budo, la technique et l'esprit sont en interaction. Sans technique, sans discipline, l’homme ne peut construire sa personnalité.

2

Soyez fidèle

Hitotsu !

Makoto no michi o mamoru koto

Respecter ses engagements.

Au quotidien, cela se traduit par le respect de la parole donnée (Makoto étant étymologiquement constitué de – ma –  « vrai », et de – koto – « parole »).

Au dōjō, cela signifie s’engager avec sincérité et  en adoptant une attitude visant à donner le meilleur de soi.

Plus philosophiquement, Makoto consiste à trouver le  Zen  (bon et droit) dans le mélange du bon, du mauvais, du bien et du mal, et de choisir le bien, et ce en toutes circonstances.

* Le Zen est un état d'esprit de pureté, une attitude à écouter ceux qui enseignent et à les suivre. C’est un effort visant à devenir meilleur, avec gratitude.

3

Soyez constant

dans l'effort

Hitotsu !

Doryoku no seishin o yashinau koto

L'effort est abnégation.

C'est au quotidien, faire preuve de stabilité, de persévérance.

Au dōjō, cela se traduit par une pratique assidue, mobilisée, volontaire. 

Pratiquer avec persévérance, ténacité et courage tend à révéler le meilleur de chacun.

* S’investir sincèrement conduit à une véritable reconnaissance.

4

Respectez les autres

Hitotsu !

Reigi o omonzuru koto

La courtoisie et le respect sont des valeurs cardinales de la culture japonaise.

Usuellement, c’est démontrer un comportement social empreint de politesse et courtoisie.

Au dōjō, une attitude juste et correcte envers autrui prend des formes variées : respecter les anciens autant que les débutants, faire preuve de sincérité (être soi-même), et toujours donner le meilleur de soi dans le but de s’accomplir.

* Dans le Budo, « reigi saho »  est très important.  La politesse et la courtoisie exige le respect envers autrui, l’entraide.  (« Commencez avec respect, finissez avec respect »). Le Budo enseigne l'esprit de politesse et de courtoisie, et  également l’éducation  morale.

5

Retenez toute

conduite violente

Hitotsu !

Kekki no yuu o imashimuru koto

Perdre son sang-froid, c'est devenir violent envers les autres dans un esprit de jalousie.

D’ordinaire, vous devez alors faire preuve d’auto-discipline et d’humilité.

Le karatedo vise à l'auto-formation, à l’accomplissement personnel, sans jalousie envers les autres, sans esprit de concurrence.

* Le karatedo est plus qu’une discipline. C’est une démarche pour devenir meilleur, atteindre une personnalité accomplie. L’entraînement physique et mental doit faire briller en vous les qualités morales que sont le courage, la courtoisie, l’honneur, l’humilité et le contrôle de soi.

  1. Chacune des 5 règles prévaut sur une autre. Elles sont indissociables.  hitotsu  signifie  en premier,  principalement et est répété avant chaque règle.  

  2. Peu-être également  indiquer que l'explication du dojo kun s'ancre ici  sur les propos  de OISHI Shihan ( JKA HQ - Tokyo- Avril 2017).